Intelligence Projective et rémunération dans le cadre d’un processus de recrutement

Florence - LudivineFlorence Painchaud, consultante senior, et Ludivine Maestre, directrice d’Adelphis-Lille ont publié un article dans Décideurs le 20 décembre dernier.

Sujet sensible par excellence, la rémunération est aussi un élément incontournable de la relation employeur-collaborateur. Selon plusieurs études (Monster en 2011, Deloitte et Nomination en 2012…), elle serait la première attente et motivation du salarié. Bien que définie par des règles – et en premier lieu celle court-termiste de l’offre et de la demande – sa structuration n’en reste pas moins souvent perçue comme floue et subjective, attisant convoitise et frustration.

Un des rôles du cabinet de conseil Ferrein&Associés, est de se positionner comme intermédiaire entre l’individu et l’entreprise et favoriser ainsi les échanges. Que ce soit auprès des décideurs opérationnels du recrutement, des candidats lors des entretiens ou des bénéficiaires que nous accompagnons dans leur repositionnement professionnel surgit, à un moment ou à un autre, la question brûlante de la rémunération. Les motivations sous-jacentes contenues dans la revendication de rémunération sont multiples : élément de reconnaissance sociale pour les uns, récompense d’un travail fourni pour d’autres, contrepartie légitime de la relation de travail. Comment l’aborder et l’intégrer dans le process de recrutement? Quels en sont les critères de construction et d’évaluation?

Pour lire l’article, cliquez ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s