La création d’entreprise : cohérence homme/projet

Aujourd’hui le positionnement professionnel évolue. Il est plus commun, aujourd’hui, qu’il y a 10 ans en arrière, de voir un salarié (souvent confirmé dans son art) orienter ses choix vers l’entreprenariat. La dynamique économique actuelle incite les individus à s’autonomiser, à acquérir une indépendance dans le cadre de leur emploi. Cette envie, ou ce besoin, d’être un agent actif de sa carrière professionnelle (« l’agentivité » en Intelligence Projective) peut conduire une partie des salariés en quête d’évolution motivante à opter pour la création d’activité.

On décompte un peu moins de 24 Millions de salariés en France pour moins 2,6 millions d’entrepreneurs en 2013.  En 2014, 550 700 entreprises ont été créées en France, soit 2 % de plus qu’en 2013. Cette légère hausse est portée par les créations de sociétés (+ 4 % par rapport à 2013) et les demandes d’immatriculations d’auto-entreprises (+ 3 %). Ces demandes forment la majorité des créations d’entreprises depuis la mise en place du régime de l’auto-entrepreneur en 2009 (51 %) (Source Insee).

Véritable moyen d’essayer de nouveaux métiers, secteurs d’activités ou de rebondir lors d’une transition de carrière avec peu d’investissements, ce statut permet à un plus grand nombre de salariés de franchir le pas.

Néanmoins la part de risques reste présente quel que soit le statut juridique choisi. C’est pour cela que l’accompagnement à la création d’entreprise chez Adelphis démarre par la mise en perspective des projets professionnels de chacun avec l’aide de l’Intelligence Projective. Un  travail sur les Aptitudes, les Compétences et les Motivations permet de construire la première partie du projet entrepreneurial et de travailler le chemin d’évolution individuel à emprunter pour la création de la future entreprise.

La synthèse ACM conjointe à une compréhension de la réalité du projet visé offre une « carte » et  un « chemin » de progression  qui permet de  conduire ses actions de manière pertinente pour valider construction de projet  réaliste (la création d’entreprise, la réorientation, l’évolution de carrière). La particularité de L’Intelligence Projective est de donner à l’individu les clés de compréhension de  son mode de fonctionnement. Le candidat à la création d’entreprise peut jeter des ponts entre son projet, ses compétences de professionnel et ses aspirations personnelles.cohérence

Arrivé à ce stade, la seconde étape de la maturation  du projet de création d’entreprise peut démarrer : l’étude de marché.

Je vous propose que nous nous retrouvions le mois prochain pour développer ce point.

Agnès BOGAERT • Consultante Senior Gestion de Carrière • 01 58 05 27 00

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s