Résultats de notre étude sur la perception du process et de la méthodologie du Bilan de compétences du cabinet Adelphis par ses bénéficiaires.

L’étude a été menée entre septembre et décembre 2016.

Elle a concerné 144 personnes qui avaient effectué un Bilan de compétences avec un consultant du cabinet Adelphis de ces trois dernières années.

Nous avons recueilli 46 réponses, en majorité des cadres, en poste.

Pour une grande majorité, c’est un bénéficiaire de Bilan de compétences qui les a sensibilisés à cette prestation.

Ensuite, la méthode proposée et le feeling avec le consultant les ont décidés à démarrer leur Bilan.

Plus de 85 % des personnes interrogées ont donné une note de satisfaction de plus de 7/10 pour la prestation dont ils ont bénéficié..

Pour ceux qui espéraient un changement de situation en entreprenant cette démarche, 75% sont satisfaits car le Bilan les a aidés à s’orienter, et la note donnée est de 7/10.

C’est en effet une envie de mobilité qui amène la plupart des personnes à entreprendre un Bilan de compétences.

Suivie de près par le besoin de mieux se connaître.

100 % des personnes interrogées disent avoir retrouvé confiance en elles.

Dans plus de 80% des cas, la prestation a donc répondu à leurs attentes.

Concernant la méthode utilisée par le cabinet Adelphis, 80 % sont satisfaits.

A noter, pour 41 % des répondants, le Bilan de compétences a permis de retrouver le pouvoir d’agir sur son évolution de carrière et pour 70 % il a permis de prendre conscience de ses aptitudes, ses compétences et ses motivations.

Plus de 43 % des personnes ont réalisé le projet professionnel élaboré dans le cadre du Bilan de compétences, et elles l’ont réalisé pour la moitié d’entre elles en 6 mois ou moins.

Et pour terminer, ce chiffre encourageant qui montre que le Bilan de compétences a encore de beaux jours devant lui : 90 % recommandent le Bilan de compétences.

etude bilan 2017

Retrouvez l’étude complète ici

Pour plus d’informations,

Anne Laure COURBOT
Consultante – Psychologue du Travail
alcourbot@adelphis.fr

Médiation : Pourquoi l’entreprise ouvre grand les portes à la méditation.

La méditation c’est au début un outil, une discipline, avec la pratique cela devient un art,   un art de vivre et enfin cela transforme et cela devient un nouvel état d’être.

Dans un monde qui bouge de plus en plus vite, la capacité de l’individu à « être au cœur de ce qu’il est »  , est un atout essentiel.

Plus créatif, plus sûr, plus humain, l’être qui place la méditation au cœur de sa vie, se  dote d’un outil qui surpasse tous les autres.

Il devient enfin acteur au cœur de l’action, en lien direct avec «  Ici et Maintenant » .

Il développe ainsi une vision consciente, plus juste de ce qu’il est dans tout ce qu’il  fait.

Depuis plus de 25 ans, le chemin de vie de César mêle parcours en entreprise et  recherche intérieure.

La méditation qu’il pratique depuis plus de 20 ans, a été un facteur déterminant  dans son parcours professionnel riche de multiples expériences.

Aujourd’hui, entre autre, César accompagne les entreprises qui cherchent à proposer à leurs collaborateurs, une autre façon d’appréhender le travail. Plus humaine, l’entreprise devient plus performante. La méditation a un réel impact sur les RPS.

Il témoigne du lien indiscutable entre  » Bien Être  » et performances.

Marié, père de 3 enfants.

Après une formation singulière et riche : démarrée par un CAP/BEP et aboutissant à  un Exécutive MBA d’HEC school of management.

A la suite d’une carrière professionnelle intense de plus de 25 ans dans l’industrie. Technicien, créateur d’entreprises, dirigeant de PME de quelques salariés à CEO de  grands groupes.

César crée en 2012, Natura Hominis, société abritant ses activités actuelles. En  particulier la diffusion de la connaissance de la méditation au travers de rendez-vous  hebdomadaires, de séjours courts et longs, en individuel ou en groupe.

Il a ainsi accompagné et transmis ce témoignage à plus de 100 clients. Issus de  fonctions et de secteurs d’activés divers tel que, l’industrie, le luxe, la banque, les  services, la pharmacie, la médecine …

Engagé dans la transmission de la méditation au plus grand nombre, certains de ces séjours sont ouverts aux plus modestes au travers d’une participation financière  libre.

Contact : Cesar Clemente

www.naturahominis.fr

contact@naturahominis.fr

Comment accompagner la transformation des entreprises ?

Dans le vocabulaire du management les enjeux de « Transformation des entreprises » remplacent le traditionnel « Accompagnement du changement ».

C’est le signe sémantique d’un changement qui s’accélère et qu’il faut accompagner au plus proche des réalités opérationnelles.

Rappelons-nous qu’à l’origine le « changement » concerne deux chantiers de travaux :

  • Le changement des organisations
  • Le changement des comportements

Le changement des organisations (de production, commerciales, financières…) est le chantier le plus facilement conduit par les entreprises car il est sous la pression de la concurrence et du marché.

Il réclame des structures « agiles ».

Pour rendre les structures « agiles » il est nécessaire d’accompagner l’évolution des comportements des salariés. Il s’agit de travailler leurs « soft skills ». Ce chantier d’accompagnement du changement des comportements est très attendu par les salariés.

Il impacte les équipes, les managers et la vision stratégique des Ressources Humaines des entreprises.

C’est une progression à mener vers ce qu’il est convenu d’appeler « l’entreprise libérée ».

Comme le dit Isaac GETZ lui-même, le père de « l’entreprise libérée » : « il ne suffit pas d’appuyer sur un bouton pour passer en mode libéré ». C’est un changement progressif et dynamique d’état d’esprit qui rend aux salariés (managers et équipes) une possibilité d’excellence, de pro activité et d’innovation.

C’est que les avancées des sciences fondamentales qui nous entraînent vers l’innovation technologique et commerciale concernent aussi ce que l’on sait du fonctionnement humain.

La neurophysiologie et la psychologie socio cognitive nous permettent aujourd’hui d’appliquer dans l’entreprise un canevas de soft skills qui rend agile et permet de faire face aux défis technologiques.

La « transformation des entreprises » prend tout son sens : c’est à une nouvelle philosophie des rapports de travail que nous convie la modernité.

Transformation des postures managériales, transformation des métiers, identification du sens … Adelphis accompagne les entreprises, en collectif et en individuel, sur la base du concept de l’Intelligence Projective :

  • Processus de co construction de projet d’entreprise OVARIP
  • Certifications IP©
  • Certification managers IP©
  • Accompagnement de gestion de carrière F3P©
  • Auto Diagnostic IP©
  • Evaluations IP©

Frédérique SUISSA
Responsable Développement
fsuissa@adelphis.fr
01 58 05 27 16

Manager sa carrière

Manager sa carrière, il s’agit d’un enjeu incontournable dans un contexte professionnel où les transitions sont de plus en plus fréquentes. Ces périodes transitoires doivent correspondre à des étapes de construction et d’évolution de carrière qui font sens avec ses motivations profondes et la réalité du marché.

Ceci implique pour chacun d’être acteur de son parcours professionnel.

Adelphis propose une solution d’accompagnement à la gestion de carrière appelée F3P© qui s’appuie sur les récentes innovations en termes de fonctionnement humain et de prise de décision en environnement professionnel.

Téléchargez le livre blanc de la solution 

Ecoutez le webinar du 2 décembre sur cette thématique

Frédérique SUISSA
Responsable Développement
fsuissa@adelphis.fr
01 58 05 27 16

Pour un nouveau paradigme économique, il est temps de permettre aux managers et aux philosophes de se parler…

Le monde de l’entreprise change…de plus en plus complexe, en mutations régulières, les individus doivent modifier leur état d’esprit, adapter leur comportement.

Prendre du recul, trouver du sens, une raison d’être, du bonheur et de la motivation deviennent des éléments indispensables au mieux vivre en entreprise et permettre de répondre aux obligations de performance et d’excellence attendus par l’entreprise pour rester compétitive.

Les outils classiques du management ne sont plus suffisants. Il devient indispensable pour le manager de développer une capacité à questionner ses points de vue et ses pratiques managériales pour les dépasser et prendre les décisions les meilleures.

Pour exercer sa responsabilité individuelle et collective, le manager doit intégrer une prise de conscience dans un processus de décision. Il doit prendre conscience de ce qu’il est personnellement, de ce que sont les autres, l’entreprise et le monde dans lequel il évolue. Il doit en permanence élargir  son champ de vision (out of the box ou in other box) pour se changer lui-même et accompagner les autres dans leur évolution.

Adelphis a financé un  programme de recherche et développement avec le Collège de France, sur la prise de décision en environnement professionnel. Ce travail a permis de créer le concept de l’intelligence projective.

Appliquée à la fonction managériale, ce concept permet au manager de développer une attitude personnelle et d’acquérir des outils pour décrypter et traiter plus aisément des situations complexes de l’environnement professionnel.

Il apparait intéressant aujourd’hui pour Adelphis de rapprocher « philosophie » et « management »

La philosophie, démarche de questionnement sans à priori, est une invitation toujours renouvelée à interroger ce qui nous entoure, nos habitudes, nos croyances, nos préjugés.

Elle peut aider le manager à remettre en causes ses pratiques, apporter un nouveau regard sur les situations rencontrées, aborder l’incertitude avec sérénité. Il s’agit de repenser le lien entre l’entreprise, le monde, les autres, soi et acquérir de nouvelles clés pour faire face à l’inconnu.

Mériem de FIABILIS interviendra lors d’un petit déjeuner organisé par Adelphis au premier trimestre 2017

Agrégée en Philosophie et Master 2 Management des Ressources Humaines au CELSA, Mériem SELMANI a d’abord exercé comme enseignante (5 ans) puis participé à l’essor d’une association sur le handicap (3 ans). Inspectrice du recouvrement à l’Urssaf de 2009 à 2014, elle a été détachée à l’Acoss en tant que consultante RH Interne en 2015. Elle est  aujourd’hui Head of Operations France chez Fiabilis GEIE.

Ainsi de la philosophie au handicap, du handicap au contrôle Urssaf, du contrôle Urssaf au management RH, et maintenant une belle aventure au coté du groupe d’audit et de conseil en Payroll, Fiabilis GEIE, elle a renforcé par ces expériences professionnelles riches et variées, des valeurs qui l’ont construites et ont fait d’elle ce qu’elle est aujourd’hui. Pas seulement une passionnée d’apprentissages universitaires, curieuse et insatiable, mais une femme de valeur aux valeurs fortes: Valeur d’humanisme, de solidarité, de liberté, d’ouverture et de pragmatisme.

Frédérique SUISSA
Responsable Développement
fsuissa@adelphis.fr
01 58 05 27 16

Un nouveau partenariat entre Adelphis et Fiabilis

Adelphis développe un partenariat avec la société FIABILIS spécialisée dans la gestion des risques de paies. Fiabilis est également le créateur du FABLAB qui accompagne avec des fonds d’investissement  le développement d’entreprises innovantes. Il  a son siège à la Maison de l’Innovation rue la Boétie.

Qui est Fiabilis Consulting Group ?

Nous sommes un groupe de conseil international en audit et conseil sur le Payroll. Présent dans 8 pays, nous comptons 120 consultants. Nos équipes composées d’experts juridiques, d’auditeurs sociaux, d’inspecteurs Urssaf, d’ingénieurs et experts Data, de consultants IT/SI, réalisent les audits sociaux et financiers du Payroll avec une parfaite connaissance de l’environnement règlementaire propre à chaque pays où nous sommes implantés en Europe et en Amérique du Sud. Nous existons depuis 2008 au niveau européen et depuis fin 2015 en France. Nous doublons de taille tous les 3 ans.Le but de chacune de nos missions est de sécuriser nos clients tout en les rendant plus efficaces ; en faisant qu’un euro investi dans les RH ou dépensé dans le Payroll soit plus rentable après nos interventionsNous accompagnons nos clients via trois pôles de compétences :
– l’audit et la compliance pour gérer les risques et la valorisation du Payroll.
– la gestion des  risques sociaux de l’entreprise : risques professionnels (AT/MP, RPS), la prévoyance, et la prévention
– Le payroll datamining : pour utiliser le digital et les données dans la stratégie RH et renforcer la robustesse de la paie.

2 entreprises sur 3 sont redressées par l’Urssaf chaque année pour un montant global de 1,33 milliard d’euros. Ce qui constitue un enjeu financier d’importance et un risque que les entreprises sous-estiment en général. Arnaud Tardif, CEO de Fiabilis Consulting Group, vient nous parler de l’importance pour les entreprises de maîtriser les risques et de gérer la valorisation du Payroll.

Quels premiers conseils donneriez-vous aux entreprises pour gagner en fiabilisation des comptes sociaux ?

Les entreprises sous-évaluent systématiquement les impacts financiers liés à certains risques de redressement, les risques liés au formalisme ou à la complexité issue du décalage entre une loi et son décret d’application.

Elles se doivent d’avoir une vision globale de toutes les composantes de leur Payroll et de maîtriser leurs processus internes de conformité de paie ! Il est également  essentiel d’analyser les motifs et les remarques de redressement lors des contrôles Urssaf précédents pour sécuriser les pratiques dans le futur. La vision doit être la plus exhaustive possible, car les organismes de recouvrement ont également une démarche globale. Nous intervenons auprès des entreprises pour les accompagner dans cette vision globale de leurs comptes sociaux en leur proposant une  cartographie générale de ses risques mais aussi celle des indus de cotisations ou trop-versés, qu’elle peut alors réclamer sur trois ans auprès des Urssaf. Gérer le risque social, c’est appréhender l’environnement social de l’entreprise dans son ensemble pour améliorer de manière pérenne l’efficacité de ses processus, et ce que le point de vue soit court-termiste ou non, orienté seulement trésorerie ou non.

En somme vous inventez un nouveau métier auprès des entreprises ?

Oui, nous sommes dans une logique de « commissariat aux comptes sociaux», comme il y a des commissaires aux comptes comptables et fiscaux. Notre territoire de compétence : le Payroll c’est-à-dire la paye mais aussi toutes les charges, cotisations et crédits d’impôt y afférant. . Nous avons monté en France une structure dédiée Fiabilis GEIE (Groupement Européen d’Intérêt Economique regroupant deux membres experts : FIABILIS holding SL et le cabinet d’avocats  S.C.P. VIGNANCOUR Associés) du fait de périmètre du droit français pour faire intervenir une chaîne d’experts  comme des ex-inspecteurs urssaf , des data-analysts et des avocats et  répondre sur toutes les dimensions de la gestion des coûts sociaux auxquels doit faire l’entreprise ou toute organisation. L’Urssaf deviendra d’ici 2020 l’organisme de recouvrement de référence de toutes les caisses sociales. Les entreprises ont besoin d’être accompagnées et  conseillées sur leurs relations avec l’Urssaf hors et pendant les contrôles, sur les pratiques et les différentes jurisprudences. Les règles sont complexes et changent quasiment à chaque PLFSS. Il y a également un très grand formalisme à respecter dans ces relations que seuls des experts et ceux qui sont passés par l’Urssaf connaissent vraiment. Et c’est là notre territoire de compétences et d’intervention.

En quoi vous vous distinguez d’un cabinet d’optimisation des coûts ?

Avant de vous répondre, je voudrais rapprocher deux chiffres. Chaque année, près de 200 millions d’euros sont restitués aux entreprises par les Urssaf alors que le montant des redressements est de 1,33 milliards d’euros.  Ce simple rapprochement montre l’importance d’avoir une vision globale des risques sur le Payroll, au-delà des indus possibles. Nous ne sommes pas un cabinet d’optimisation de couts car c’est faire prendre de trop grands risques aux entreprises, d’autant plus qu’une demande d’indus déclenche un contrôle Urssaf dans la majorité des cas. Nous réalisons dans nos missions une cartographie des risques et des indus de tous les éléments du Payroll et conseillons en conséquence les entreprises. Nous les accompagnons pour anticiper les contrôles et maîtriser toutes les zones de risques.

Quel est le profil des experts que vous faites intervenir ?

Nos experts sont tous seniors, et fins connaisseurs des usages et pratiques de l’Urssaf et de la MSA. Ce sont d’ailleurs dans la plupart des cas des ex-inspecteurs Urssaf à même d’identifier et d’anticiper certains risques liés à la complexité de la législation du Payroll. Outre les ex –inspecteurs, nous comptons des consultants experts sur les risques professionnels et des social datas analysts qui se penchent sur l’analyse et l’exploitation des données RH ; ce qui constitue un des grands enjeux RH d’ici 5 ans. Par ailleurs notre groupe travaille sur le développement de pratiques et de services innovants sur la matière sociale via notre structure « HR FiabLab ».

ARNAUD TARDIF.jpg

Arnaud Tardif
CEO de Fiabilis Consulting Group

Etre certifié manager IP©

L’ Intelligence Projective© est aujourd’hui une approche incontournable dans le quotidien de l’entreprise.

Elle permet de gagner la confiance des salariés, susciter leur engagement, développer leur motivation.

Adelphis propose de certifier vos managers au concept de l’IP©…

Un manager certifié IP dispose des clés d’un savoir être (soft skills)  qui donne du sens à chaque collaborateur de son équipe.

Donner du sens c’est posséder la qualité de soutien qui s’installe dans une équipe individuellement et collectivement pour la faire réussir. Concrètement il s’agit de permettre à chacun de s’émanciper, d’apprendre, de devenir plus autonome, de se surpasser soi-même par la réalisation de ses projets professionnels au profit du collectif d’entreprise.

Le concept de l’IP© est né d’un travail de R & D mené par le Groupe Ferrein en partenariat avec le collège de France sur la prise de décision en environnement professionnel. Validé scientifiquement, les clients qui se sont appropriés la démarche disent : L’IP© génère un nouvel état d’esprit dans l’entreprise,  une dynamique positive dans la conduite du changement ».

Pour plus d’information concernant le concept de l’IP© et la certification managériale, consultez le Webinar du 7 octobre
image-webinar

 

Qu’est ce que l’agentivité ?

Le terme d’« agentivité » fait son entrée depuis quelques mois dans de nombreuses prises de paroles de responsables pédagogiques de grandes écoles (HEC/ESCP).

Bernard Belletante, directeur général de l’EM Lyon, dans son ouvrage « dernière frontière avant le monde »,  nous parle d’accompagner les étudiants pour les former à « être entrepreneur de soi ».

image-livre

L’agentivité est la volonté de tout individu d’être acteur de son propre développement.

Cette volonté a fait l’objet de nombreuses observations et expérimentation cliniques par Albert BANDURA, Directeur de la pédagogie depuis plus de 30 ans à Stanford.

image bandura.png

L’agentivité est une des 3 composantes essentielles de l’Intelligence Projective, avec le constat de notre cerveau projectif ainsi que notre faculté d’empathie qui nous guide dans nos choix d’orientation et dans notre prise de décision.

Etre capable d’agentivité est donc tout à fait essentiel pour chacun d’entre nous !

Et cela s’apprend : c’est cognitif.

Pour une entreprise avoir des salariés agentifs c’est s’assurer d’avoir des salariés en capacité de s’engager dans le projet d’entreprise. Il appartient donc à l’entreprise de soutenir cette agentivité.

Comment la soutenir ?

  • Il s’agit de donner aux équipes les « soft skills » nécessaires ainsi qu’à leurs managers pour accompagner un changement de posture indispensable : « passer du Command & Controll au Share & Success »…
  • Introduire dans tous les outils RH ce qui va permettre aux salariés d’améliorer leur agentivité

 

L’agentivité se compose de 4 points clés :

  • La capacité d’anticipation
  • La capacité d’autoréflexion
  • La capacité d’autorégulation
  • La recherche de sens et de finalité

Toutes capacités qui ne peuvent se mettre en œuvre que par la transmission d’informations pertinentes par le collectif vers l’individu …

 

Pour être développée  l’agentivité s’appuie également sur le sentiment d’efficacité personnelle(SEP) : « je suis capable de bien faire une tache », ainsi que sur la vicariance : « je suis capable d’aller chercher de l’information » (employés digitaux, réseau…)

Les ressorts de la motivation sont dans la faculté d’agentivité des équipes

C’est pourquoi Adelphis ACM vous propose des programmes de certification Managers IP©

Pour tous renseignements :

Frédérique SUISSA
Frédérique SUISSA
Responsable Développement
01.58.05.27.16